Chaise Le Corbusier LC1, le design intemporel

Chaise Le Corbusier LC1 noirÉvoquer Le Corbusier, c’est faire un voyage dans une synthèse au carrefour des arts. À la fois architecte visionnaire et designer émérite, il est à l’origine d’une exaltation cubique du monde, entre maîtrise rationnelle de l’espace et exercice de style qui consiste à bannir la courbe du paysage et à sublimer l’angle droit. C’est ainsi que naîtront des projets aussi cultes que fous dans les domaines de l’habitat collectif, de la maison individuelle, de la maison atelier, des plans d’urbanisme, des programmes industriels et même de l’architecture sacrée.
Collaborant avec son cousin Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand, Le Corbusier va mettre au point une série de mobilier d’intérieur avant-gardiste : chaises, fauteuils et tables LC, qui font désormais partie des classiques du design du XXe siècle.
C’est en 1928, dans leur atelier de la rue de Sèvres et alors que fourmille un nombre incalculable de projets architecturaux monumentaux, que verra le jour la chaise basculante LC1. Sa réalisation s’inspire d’un design originel qui date de l’époque de l’Empire colonial britannique : une chaise en bois pliante utilisée par les officiers anglais lors de leurs campagnes dans la colonie des Indes. Malgré une inspiration old-school, la conception de la chaise LC1 n’échappe évidemment pas au langage corbuséen. C’est ainsi que la chaise coloniale se voit relookée par le trio qui en fait un objet résolument moderne, alliant le cuir à une structure faite de tubulures d’acier. Expression de la tradition revisitée, il y a dans la chaise LC1 cette allure délicieusement mathématique qui associe un design aux lignes géométriques et un confort innovant : le dossier en cuir bascule à l’envi quand la chaise oscille entre élégance et ergonomie.
La simplicité rectangulaire de sa structure fait de la chaise LC1 un objet à mettre dans l’intérieur de tout aficionado du chic épuré qui se respecte, lequel se réjouira d’une pièce du maître incontesté du renouveau des arts décoratifs. La LC1 fréquentera ainsi sans pâlir le mobilier futuriste d’une villa californienne, s’acoquinera avec l’intérieur industriel d’un loft à la new-yorkaise pour y apporter une touche française ou s’accommodera parfaitement du mobilier Empire d’un haussmannien en y ajoutant ce quelque chose d’intemporel et de visionnaire qui traverse les époques et fait aujourd’hui partie d’un héritage artistique et décoratif qui n’est pas près de tomber dans l’oubli.

Chaise Le Corbusier LC1 marron avec des motifs en blanc   Chaise Le Corbusier LC1 noir et blanc