Le canapé LC2 du Corbusier

Le canapé LC2 du Corbusier noirQui ne connaît pas Charles-Édouard Jeanneret-Gris (1887-1965), plus célèbre sous le pseudonyme de Le Corbusier. Architecte de renom, il a laissé en France de nombreux témoignages des recherches qu’il mena sa vie durant et qui révolutionnèrent l’urbanisme. A Marseille, sa Cité radieuse, édifiée entre 1945 et 1952, est typique de l’architecture d’après-guerre. Surnommée depuis « la maison du fada », elle est le fruit des réflexions du Corbusier; pour la première fois, il avait mis en application la notion de Modulor qu’il avait inventée et qui permettait la conception de structures à taille humaine. A Ronchamp, dans la chapelle Notre-Dame-du-Haut, ce sont toutes les qualités artistiques du Corbusier qui se déploient. En effet, il n’a pas conçu ici que la seule architecture du lieu, mais également les décors des vitraux et de la porte.

Le canapé LC2 est né d’un siège à la forme cubique, le fauteuil LC2 décliné ensuite, succès oblige, en canapés. Il en existe plusieurs versions et plusieurs degrés de confort, définis par Le Corbusier lui-même : le canapé LC2, deux places, grand confort et le canapé LC2, trois places, grand confort. L’emploi de ces deux mots, « grand confort », le canapé LC2 le doit probablement à l’adjonction de coussins supplémentaires au niveau de l’assise qui se trouve ainsi doublée, d’une certaine manière. Le canapé pourvu de trois places est ainsi doté de neuf coussins, six pour l’assise et trois pour le dossier.

Architecte donc, Le Corbusier était peintre, mais encore décorateur et designer. C’est à cette facette de sa personnalité que nous nous attachons ici en présentant l’une de ses créations, le canapé LC2.

Nous devons au Corbusier de nombreuses pièces de mobilier à l’instar de ce canapé que l’on envisage aisément comme une icône de la modernité quand on sait qu’il fut créé en 1928 en collaboration avec le cousin de l’architecte, Pierre Jeanneret, et la designer Charlotte Perriand. La forme d’abord est révolutionnaire, anguleuse et qui n’est pas sans rappeler le style du courant Bauhaus. Au lieu d’être cachée à l’intérieur du meuble, l’armature métallique se dévoile extérieurement. Les matériaux ne sont pas moins novateurs puisqu’il s’agit ici d’allier des tubes en acier chromé à des coussins recouverts de cuir.

Cette forme particulière, née de l’extraordinaire imagination du Corbusier a traversé les décennies. Intemporel, il est encore aujourd’hui l’un des éléments de mobilier les plus prisés par les amateurs de design, toujours séduits par ses lignes épurées

Le canapé LC2     Le canapé LC2 du Corbusier blanc